Category Archives: Politique

Quand je serai grand, je serai politicien !

Voici un mail que j’ai reçu cet après midi d’un ami

Bonjour,

J’ai proposé cet article à La Libre Belgique qui n’en veut pas (manque de place). Pour qu’il ne finisse pas aux oubliettes, je me permets de te l’envoyer et de t’inviter à le lire.

Après lecture, si tu partages cette opinion, pourquoi ne pas la faire circuler par email, via facebook ou sur ton blog ?

A bientôt

Thibaut

J’ai trouvé son analyse intéressante et donc digne de se retrouver sur mon blog ! (quel honneur tout de même 😉

Bonne lecture …

Les politiciens professionnels: cancer de nos démocraties, fossoyeurs de la Belgique

La Belgique traverse, comme tous les pays occidentaux, une grave crise économique et sociale. Des centaines de milliers de chômeurs, un système de sécurité  sociale qui menace de s’écrouler, une dette publique qui repart à la hausse… Sombre tableau ! Les plus jeunes se demandent ce qu’ils doivent étudier pour s’assurer un avenir, les plus âgés s’inquiètent pour leurs pensions et les autres s’accrochent tant bien que mal à un emploi devenu denrée rare.

Pendant ce temps, les élus du peuple, le gouvernement et les partis politiques se déchirent au sujet de… BHV ! Oui, vous ne rêvez pas, nos élus donnent la priorité à un « problème » qui ne fait même pas partie du top 10 des préoccupations de leurs électeurs.

Traditionnellement, quand on se demande comment nous en sommes arrivés là, les réponses résonnent comme des accusations : « Ce sont ces flamands égoïstes », « Ce sont ces Wallons paresseux », « Ce sont les socialistes clientélistes », « Ce sont les sociaux-démocrates opportunistes », « Ce sont les libéraux capitalistes » etc.

Personnellement, mon analyse est toute autre. A mon avis, le problème n’est ni linguistico/ethnique ni idéologique. Selon moi l’origine du problème doit être cherchée du côté de la professionnalisation de la politique. La Belgique est gouvernée par des gens qui dans leur immense majorité n’ont connu qu’une seule expérience professionnelle : les coulisses du pouvoir. Pour étayer mon propos, j’ai parcouru les CV des membres de notre dernier gouvernement fédéral. Voici les informations stupéfiantes que j’ai pu trouver : Yves Leterme (2 ans de vie professionnelle avant de se consacrer à la politique), Didier Reynders (4 ans), Steven Vanackere (2 ans), Joëlle Milquet (4 ans), Charles Michel (quelques mois), Melchior Wathelet Jr (quelques mois), Pieter De Crem (2 ans), Guy Vanhengel (2 ans), Paul Magnette (politologue avant de devenir politicien), Sabine Laruelle (5 ans), Vincent Van Quickenborne (5 ans), etc.

Même si je m’étonne de savoir que la Belgique confie la gestion de son budget à quelqu’un qui a deux ans d’expérience comme instituteur, mon propos n’est pas de dire que ce sont tous des incapables. Je ne nie pas que chacune de ses personnes ait pu acquérir des compétences au cours de son parcours professionnel dans le monde politique (communes, cabinets ministériels, intercommunales, etc.). Ce qui m’inquiète c’est de savoir que le destin de la Belgique et des Belges est confié à des gens qui dépendent à 100% de leur réélection. Ils ne peuvent pas faire passer l’intérêt général, leurs principes ou l’éthique avant les intérêts de leur parti parce que s’ils le font ils se retrouvent « tout nus ». En effet, ils ne peuvent pas retourner à la « vie civile » car ils n’en ont pour ainsi dire pas eue. Résultat des courses, notre gouvernement ne gouverne pas, il fait de la politique.

Certains me diront : « C’est trop facile de critiquer de la sorte, il n’a qu’à se présenter aux élections ». C’est sans doute vrai mais le problème c’est qu’aujourd’hui quand vous êtes un membre de la vie active (directeur d’école, juge, boulanger, agriculteur, chef d’entreprise, comptable, avocat, commissaire de police, etc.), si vous décidez d’entrer en politique à 35-40 ans pour vous mettre au service de la société et améliorer le sort de vos concitoyens tout ce qu’on vous propose c’est de coller des affiches et distribuer des tracts pour des politiciens professionnels, des sportifs à la retraite ou des vedettes du petit écran.

Nous nous dirigeons vers de nouvelle élections. C’est un moment idéal pour envoyer un message très clair : Nous voulons des professionnels qui portent un projet politique et plus des politiciens professionnels. Ne nous distribuez plus des tracts et des programmes. Nous voulons voir des CV et des programmes. Ne perdez plus de temps à créer et réformer sans cesse des institutions politiques, attaquez vous aux problèmes des Belges et contribuez à l’augmentation du Bonheur Intérieur Brut.

A bon entendeur.

Thibaut Deleval

33 ans, Licencié  en droit, Master en Marketing et Management, 8 ans d’expérience comme père de famille, 6 ans d’expérience comme avocat, 3 ans d’expérience comme entrepreneur et qui s’estime encore bien trop tendre pour prétendre être ministre…

RTBF 2.0

Je viens de regarder l’émission “Répondez @ la question” sur la RTBF.

En gros la première partie est télévisée et la suite est diffusée sur le net. L’interface n’est pas géniale mais ca fonctionne bien. La vidéo est tout à fait fluide et le son également.

L’interface de chat n’est quant à elle pas top du tout. Les messages doivent à mon avis être modérés ou alors c’est super lent vu que chaque message tapé n’arrive online que 3 minutes après.

Sinon par contre, l’expérience est toujours identique pour ce type de concepts à mon avis. Il y a 1 commentaire par seconde, dont un sur 50 en gros est un tant soit peu intéressant. Bref ca redevient une émission télé classique mais sur le net. Ce qui est clair par contre c’est que le public “web 2.0” est très “gaucho”. C’est plein des commentaires du genre “vive les éoliennes”, “moi aussi je trie mes poubelles”, “à quand une prime pour les bagnoles électriques” ou encore “vive les logiciels libres”. Je n’émet pas de jugement la dessus mais c’est étonnant de voir comme la proportion était grande. Mais bon c’est Javaux l’invité donc ca doit être normal je présume (quoique)

Concernant Jean-Michel Javaux, je trouve qu’il a bien réussi son passage. Il a d’ailleurs eu des scores assez étonnants. Il passe bien à la télé, n’as pas de gilet en peau de mouton et pas de sandalles. Un écolo moderne apparemment.

J’ai joué et voici mes petits commentaires laissés sur le chat pour la postérité :

21h34
[Commentaires de la part de Pierre Bxl]
Je n’ai jamais voté écolo mais je dois dire que je suis très agréablement surpris par la personnalité de Mr. Javaux. Il est clair, semble honnete, et il est sur twitter !

21h38
[Commentaires de la part de Pierre Bxl]
Et entre nous, enfin un jeune .. ca fait 20 ans qu’on voit les mêmes “dinosaures” pour qui la politique n’est qu’un “boulot” auquel ils s’accrochent (faut bien vivre évidemment .. )

21h48
[Commentaires de la part de Pierre Bxl]
je n’ai par contre toujours pas compris pourquoi un parti s’appele “ecolo” .. c’est un peu comme si j’appelais mon parti “économie” non ? J’ai l’impression que ce nom vous déssert et qu’il ramène tout débat sur n’importe quel sujet à une image “sandalettes et poils sous les bras” .. Tout ce que vous évoquez est très intelligent mais perd en force due à cette étiquette …

ps: c’est marrant, j’aurais du mettre Pierre “Flandre” en fait …

P.

Apprenons leur à nager dans la rivière

Lundi passé j’ai été à une conférence donnée au Cercle du Lac donc le sujet était : “Dix ans, trop jeune pour entreprendre ? Même pas vrai !”.

Et j’ai découvert le projet Cap’Ten et rencontré Mr. Jean Mossoux de l’ICHEC.

C’est un projet vraiment incroyable, ambitieux et passionant qui en gros met gratuitement à la disposition des enseignants de primaire (10 ans) des outils pédagogiques pour que chaque élève puisse réaliser un projet qu’il choisit.

Je vous invite tous à lire les détails sur : http://www.ichec-pme.be/capten/

Un espoir pour nos enfants.

Pierre

Une aide de l’état pour bloguer ?

Je suis en train de regarder un débat avec Yves Calvi (très bon lui d’ailleurs – rien à voir avec notre Vrebos père et fils ici) sur France 2 avec parmi les invités Jean-François Kahn (ex Marianne), Arnaud Montebourg (gauche caviar) et le secrétaire d’état à l’emploi.

Le thème du débat : Une année politique en France. En gros, faire un bilan sur la 1ere année de Sarkozy et de sa fameuse rupture.

Outre les remarques d’une caricature absolue de Montebourg avec son petit accent d’aristocrate qui jette une pièce au clodos pour se donner bonne conscience, c’était plutôt intéressant.

Mais je suis toujours etonné de voir à quel point les politiques Français réagissent toujours en termes “d’aide”. On va donner une aide pour acheter le mazout, une aide pour passer le permis, une aide pour aller à l’unif, une aide pour acheter son billet de train, une aide pour acheter un voiture, et j’en passe.

C’est fou, le message est incroyable. Pour survivre en France, il faut surtout maîtriser le système d’aide de l’état.

La rupture serait qu’ils arrêtent de réfléchir en terme d’aides et qu’ils apprennent au gens (ou plutôt qu’ils obligent – et c’est clair certains resteront sur le carreau) à se prendre en charge. Tout ce qu’on demande à l’état c’est de garantir un équilibre et une solidarité sociale (sécurité sociale, chomage, education, etc..) et pour le reste “libérer” les forces vives du pays (comme je ne sais plus qui disait 🙂 )

Donc plutôt que de donner une aide aux jeunes pour passer leur permis, il serait plus malin de simplifier le passage du permis.

Et dans le même ordre, simplifier le contrat de travail, simplifier les licenciements, communiquer sur la création d’entreprise, rendre plus transparent les mécanisme de pension, allonger la durée du travail. Bref rendre la machine moins figée et plus légère.

Attention, il ne faut pas confondre la suppression des aides par la suppression des “protections” comme le chomage, la sécurité sociale.

Autre exemple, diminuer les taxes sur l’essence ou donner un chèque mazout. C’est comme si on donnait une prime à un maréchal férant pour qu’il puisse continuer a fonctionner alors que son métier est voué à disparaître. Autant qu’il s’en rende compte rapidement pour se reconvertir (et la c’est à l’état à potentiellement l’aider à se reconvertir)

Si le mazout devient cher, la société s’adaptera en fonction et oui évidemment cela ne sera pas facile et sans doute plus difficile pour certains, c’est clair. Mais pour le politique c’est toujours plus facile de lancer une idée démago comme le chèque mazout, que d’expliquer au gens qu’ils vont trinquer.

Moi je propose la chose suivante : on a déjà les chèques repas, les chèques transport, pourquoi ne pas introduire les chèques vêtements, les chèques coiffeur, les chèques vacances et on ne donne plus d’argent aux salariés comme çà ils ne doivent même plus réfléchir. Ils auront leurs petits chèques, comme des petits mots signés par leur mère et ne devront plus réfléchir et juste voter pour celui qui donne le chèque le plus gros pour le mazout.

A méditer: ca me fait penser à la parabole du barrage. Tout cet environnement d’aides et d’assistanat constitue en fait un barrage qui nous sépare de la vraie vie. Mais ce barrage est en train de se fissurer. Il faut donc apprendre aux gens à nager dans la rivière plutôt que leur faire croire que le barrage va tenir.

Pierre

La tête de Fillon n’est pas celle que l’on croit.

Hier j’ai regardé le “A vous de juger” sur France 2 avec François Fillon. Eh bien j’ai été agréablement surpris. N’ayant pas souvent le temps de regarder la télé (j’ai trop de gosses) je l’avais rarement vu s’exprimer pendant plus de 2 minutes.

Il était très zen, exposait clairement toutes ses idées et ses actions, ne rentrait pas dans le jeu débile des journalistes qui lui posent des question pipi-caca sur sa relation avec Sarkozy ou autres.

Seul point particulier, il met très souvent ses mains devant sa bouche quand il parle. Je suis pas du tout un spécialiste de la gestuelle mais je ne pense pas que c’est un très bon signe .. ou alors il a mauvaise haleine et il ne veut pas avoir de remarques d’Arlette Chabot.

Le grand moment de l’émission, l’arrivée de François Hollande. Ca fait tout de suite chuter le niveau. Faudrait que je lise des bouquins sur le PS pour comprendre pourquoi il est secrétaire général. Le dernier livre que j’ai lu ou on parlait de lui c’est le livre d’Eric Besson : Qui connaît Madame Royal

En gros, Eric Besson décrit François Hollande comme quelqu’un de consensuel, qui ne sait pas prendre de décision mais très intelligent .. c’est marrant parce qu’à l’écran il y a un des traits de caractères qui ne transparait pas ! Et puis il a un petit air de Pascal Vrebos .. :-))

Donc avec François et François on a eu droit à la classique ritournelle de la gauche française (celle de Hollande en tous cas) : tout ce que vous faites est nul, il n’y en a que pour les riches mais on a rien a proposer non plus excepté de dire non à tout.

Enfin ceci dit, Ségolène, elle, aurait sans doute touché un handicapé ou organisé un sondage dans le public avant de répondre donc finalement FH est sans doute ce qu’ils ont de mieux pour le moment.

Pierre